Les corps colorés qui dansent l'espace

Clôture du colloque

Phia Ménard – L’indiscipline des corps


#performance #anthropocène #corps_en_jeu

#corps #couleurs #formes #danse #dispositif #espace #Bauhaus #Schlemmer


Phia Ménard nous a donné la dernière inspiration du colloque d'EASTAP en nous montrant quelques extraits de son nouveau spectacle, La saison sèche.


Elle utilise le corps humain sur scène, elle le fait danser dans l'espace et elle utilise des couleurs aux costumes ou plutôt sur le corps humain qui crée son propre costume par le dessiner avec la couleur choisi pour lui. De plus, la scène transforme avec le jeu sur scène, elle change par la lumière colorée jusqu'à un certain point et après la scène elle-même devient dessinée et colorée! (Regarder la troisième image au-dessous.)


Je pense que cette artiste est une autre Oskar Schlemmer qui avait le corps humain danse sur scène du Bauhaus au costumes des formes colorées. Dès les extraits de son spectacle, j'ai l'impression que son écriture est aussi poétique que les images qu'elle a créé. J'espère qu'il s'agit d'une nouvelle écriture, hors frontières de narration classique, qui offre aux spectateurs une expérience spectaculaire, émouvante, sentimentale.


En espérant que je verrai le spectacle entier ce janvier, je vous laisse avec des photographies prises lors de cette session haute en couleurs!


Paraskevi Bokovou

Phia Ménard, La saison sèche, 2018-2019, photographies prises par Paraskevi Bokovou, pendant la dernière session du colloque d'EASTAP, 27 octobre 2018.



©2020 by Observatoire Critique.

logo_p8.png
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now